Comment bien choisir son appareil auditif et son Audioprothésiste

Acquérir une aide auditive, une démarche importante

Un appareil auditif et un Audioprothésiste

17/05/2018

 

Acquérir une aide auditive n’est pas un acte anodin. En effet, ce dispositif sera adapté à votre oreille et fera partie intégrante de votre vie. L’appareil auditif doit compenser un déficit auditif présent, bien souvent depuis plusieurs années.

 

Vu le budget, le fait que ce dispositif est prévu pour être utilisé minimum cinq ans (délai de renouvellement mutuelle), que les appareils auditifs n’ont pas très bonne presse dans l’opinion publique, et nous sommes les premiers à en convenir, il est important d’apporter une attention particulière sur certains points, afin qu’au moment de l’acquisition de vos aides auditives, vous ayez fait le bon choix.

Quelques conseils à suivre

Comme pour un achat important (par exemple une voiture), vous allez d’abord analyser les différentes marques, modèles, équipements, technologies embarquées, garanties, services, prix, etc…. en fonction de vos besoins et envies, avant de vous ruer sur la première marque ou concession. Le domaine des aides auditives devrait répondre à la même réflexion auprès des patients. Voici donc, quelques conseils à suivre.

Cherchez des informations

trouver l' Audioprothésiste que vous proposera l'appareil auditif dont vous avez besoin

Que vous portiez déjà des aides auditives, et dans ce cas vous renouvelez vos appareils auditifs, ou que ce soit votre première fois dans le processus d’acquisition d’appareil auditif, le point de départ, c’est de vous renseigner.

 

Demandez à votre entourage familial, amis, réseaux sociaux comme Facebook, si parmi eux, certains portent des aides auditives et quel est leur ressenti par rapport au contact avec leur Audioprothésiste, le suivi du patient, la performance de leurs appareils auditifs, les services, etc …. et comment ils vivent cela.

 

Posez des questions, recherchez sur internet en tapant par exemple « appareil auditif » et le nom de votre ville ou commune sur Google. Vous allez ainsi collecter un ensemble de sites web et d’adresses dans votre zone géographique.

 

A ce stade du processus, vous avez deux possibilités. Soit, vous vous adressez à votre Othorinolaryngologue (ORL) ou à un Audicien, Audiologiste, Audioprothésiste (c’est la même chose). 

Le médecin ORL

L’orl procèdera à un examen clinique : Anamnèse, otoscopie (examen visuel du conduit auditif et tympan), test auditif, etc… Il déterminera si vous avez besoin de passer à des aides auditives et vous prescrira alors un essai d’appareils auditifs, avec certaines indications.  Il vous renseignera peut-être une ou plusieurs adresses de Centre auditif ou d’Audicien.

Le Centre auditif

Centre auditif Valier

Chose très importante : parmi les différentes adresses que vous aurez reçues ou trouvées, privilégiez des Audiciens dont les installations ou locaux sont prévus et équipés à l’usage exclusif de la vente des aides auditives.

 

Eliminez les arrières boutique d’Opticiens, Centres médicaux ou attenant, etc. Adressez-vous à des Audiciens installés de manière sédentaire, et pas celui qui se balade avec sa mallette comme un commerçant ambulant. Exception faite des Audiciens qui se rendent au domicile des patients ne pouvant se mouvoir.

 

En effet, si vous avez besoin d'une paire de lunettes, vous irez chez un Opticien, dans un magasin.

L'Audioprothésiste

Vous voilà chez un Audioprothésiste (centre auditif, magasin).

Pour que le processus d’acquisition se déroule correctement et que vous soyez à terme satisfait de vos aides auditives, Il faut que la confiance s’installe entre vous et l’Audicien.

 

Soyez attentif :

- à l’accueil qui vous est réservé,

 

- à la capacité réelle qu’à l’Audicien de vous écouter afin d’examiner et de comprendre votre situation et les problèmes que vous éprouvez au quotidien.

 

- à la réalisation d’un bilan auditif complet.

 

- aux conseils donnés en vous informant utilement, de manière simple, claire et justifiée. (Par exemple par de la documentation ou une démo vidéo).

 

- à la pertinence des réponses aux questions que vous posez.

 

- aux garanties et services qui vous sont proposés. Y a-t-il un service technique en interne ?, Peut-on intervenir directement sur l’équipement auditif ?, Peut-on retoucher un embout parce qu’il y a un inconfort ?, Peut-on modifier la ventilation d’un intra cic ?,Peut-on réparer les appareils auditifs sur place ou sont-ils systématiquement renvoyés à l’usine avec un délai d’attente plus ou moins long ? (Trouveriez-vous normal que votre concessionnaire vous dise que votre voiture doit être renvoyée à l’usine pour réaliser son entretien ?).

 

- à ce qu’on vous propose une première expérience d’écoute avec des aides auditives de tests bureau (Easyfit) afin que vous puissiez découvrir ce que peuvent vous apporter des aides auditives avant de passer à la période d’essai réel.

- si un suivi vous est proposé. En effet, il ne suffit pas de vendre des aides auditives, il faut également suivre le patient, c’est-à-dire, vérifier et adapter les aides auditives au fil du temps pour qu’elles soient à 100% d’efficacité.

 

- à ce qu’on vous propose un contrôle annuel où vous êtes invité par courrier.

 

- aux prix. Vous remet-on un devis détaillé reprenant le prix, les conditions commerciales, ainsi que le montant du remboursement de votre mutuelle afin que vous sachiez de manière transparente à combien cela vous reviendra au final ?

 

L’ensemble des points que nous venons d’aborder sont inclus dans notre « Bilan Audio », service personnalisé et gratuit de Valier.

 

Si au terme de ce premier entretien vous êtes rassuré, conquis, alors passez à la période d'essai. Si par contre, vous avez encore un doute, cela vous paraît peu clair, vous n'êtes pas en confiance, prenez un deuxième avis et comparez ce qui vous est proposé.

 

De plus, imaginons que l’un de vos souhaits était d’obtenir des aides auditives invisibles qui se logent dans le conduit auditif. Mais, qu’après diverses visites chez différents Audiciens, on vous dise « votre oreille est trop petite, il n’est pas possible de vous en proposer ». Alors venez nous voir. Sachez que sur l’ensemble des aides auditives que nous vendons, la proportion des intra cic invisibles représentait 91.18% de nos ventes en 2017, et à ce jour (Mai 2018), elle représente 100%, et nous 25 ans d'expérience.


L'essai réel des aides auditives

L' Audioprothésiste

Le grand jour est arrivé, vous avez rendez-vous chez votre Audioprothésiste pour procéder à une première session de réglages et débuter la période d’essai de vos aides auditives.

 

Lors de cette session soyez attentif à la méthode utilisée pour régler vos aides auditives : L’Audioprothésiste vous fait-il répéter des mots?, interroge-t-il votre intelligibilité (capacité à comprendre la parole), aussi bien dans le calme que dans le bruit ?. Converse-t-il avec vous?, Vous fait-il écouter de la musique, regarder la télévision, une chaîne d’information ou un film ?, Vous explique-t-il de manière claire comment manipuler les aides auditives et comment placer la pile ?

 

A la fin de cette première session de réglage, vous devriez être en mesure de comprendre assez clairement ce que vous dit l’Audioprothésiste et la personne qui vous accompagne, aussi bien dans le calme que dans le bruit, sans que le son ne soit trop faible, trop fort, trop métallique, ou trop sourd. Evidemment, le son que vous entendez est différent de ce que vous avez l’habitude d’entendre. C’est grâce à cette différence que pouvez comprendre.

 

Maintenant vous partez à l’essai pour tester vos nouvelles auditives dans les situations de votre quotidien, et l’Audicien vous a fixé un rendez-vous afin de connaître votre ressenti.Si le prochain rendez-vous est fixé dans une semaine ou plus, attention, c’est trop long. En effet, c’est dans les premiers jours qu’il faut le plus affiner les réglages. Si après deux jours, vous vous apercevez que c’est trop grave ou aigue, le temps ne résoudra rien. Il faut modifier les réglages, poursuivre l’essai sur quelques jours et ensuite retourner chez l’Audicien. L’idéal, est d’entrecouper l’essai tous les quatre jours ou de deux sessions par semaine.

 

En moyenne, endéans les deux à trois semaines les aides auditives devraient être correctement réglé et vous apporter entière satisfaction.

 

Vous prêtez attention à votre interlocuteur, vous l’écoutez, vous devez le comprendre aussi bien dans le calme que dans le bruit, exception faite des gens qui marmonnent et qui sont difficilement compréhensible même pour un normo-entendant.

 

Si à ce stade, la performance n’est pas au rendez-vous, vous n’êtes pas satisfait de ce que vous apportent vos appareils auditifs, et que votre Audicien vous répond « patientez, ça va venir, vous allez vous habituer », mettez fin à l’essai et rendez-lui les appareils, c’est votre droit.

 

En effet, je me répète, le temps ne fera rien à l’affaire. Ce n'est pas en poursuivant l'essai un , deux, ou trois mois que cela va s'arranger. C’est tout simplement que les appareils auditifs que vous avez ne sont pas adaptés à vos besoins. Il vaut mieux changer d’Audicien que de vous retrouver à terme avec des appareils auditifs dans votre tiroir, un problème non résolu, et attendre cinq ans pour acquérir de nouvelles aides auditives (délai de remboursement mutuelle).

 

Nous espérons avoir été clair et complet pour vos démarches et de vous avoir aidé à faire le bon choix.

N’hésitez pas à prendre contact avec Valier pour d’autres questions.

 

Pour plus d'informations voyez aussi notre vidéo « Comment sélectionne-t-on une aide auditive à proposer à nos patients »

 

Vous avez aimer cet article ou notre vidéo, partager les, vous aiderez ainsi les personnes qui éprouvent des difficultés d’audition.

 

 

Thierry De Ridder  Audioprothésiste , Electronicien , fondateur de Valier

Partager